théâtre

À mains levées — La beauté du geste 2

du Zieu

En résidence en juin 2017

 

Une pièce. Les acteurs jouent une pièce répétée ou répètent une pièce jouée. Titre de la pièce : À mains levées . Le titre appelle deux gestes : un type de vote, qui n’est plus celui de l’isoloir et de l’Etat ; un type de violence, qui n’est plus celle de la brutalité sourde et de l’Etat. Epitaphe de l’Etat moderne. Provocation à la désobéissance. Désertion : la soumission (exercée ou subie) déserte l’âme.
Cette création est le deuxième volet d’une fresque intitulée La beauté du geste, une longue pièce composée de trois « unités » indépendantes, écrites, répétées et jouées tous les six mois, aboutissant à une oeuvre d’ensemble au terme de deux années d’expérience (2016-2018).

 

du Zieu est une compagnie théâtrale dirigée par Nathalie Garraud (metteure en scène) et Olivier Saccomano (auteur). Depuis 2006, avec une troupe d’acteurs et de techniciens, ils travaillent sous forme de cycles de création qui sont le lieu d’une expérience de pensée collective, d’une recherche commune sur l’écriture théâtrale et sur la pratique de l’acteur. De 2007 à 2010, ils mènent un premier cycle de recherche sur la tragédie : Les Suppliantes. De 2010 à 2013, le cycle sur la jeunesse, intitulé C’est bien C’est mal, se bâtit sur le principe d’un laboratoire permanent, en lien continu avec le public : deux années de création de formes brèves expérimentales, les Études, donnent lieu à l’écriture et à la création de la pièce Notre jeunesse. La compagnie achève le cycle Spectres de l’Europe, avec la création de Soudain la nuit, en juillet 2015 au Festival d’Avignon – 69ème édition.

Parallèlement à ces cycles de création, Nathalie Garraud est engagée dans des projets de coopération à l’étranger, notamment avec le collectif Zoukak à Beyrouth. Olivier Saccomano poursuit une recherche théorique en philosophie et a publié en 2016 Le Théâtre comme pensée dans la collection Expériences philosophiques des éditions Les Solitaires Intempestifs. Les textes des pièces sont également publiés aux éditions Les Solitaires Intempestifs.

 

  • Accueil en résidence en coréalisation avec la Friche la Belle de Mai.
  • Coproduction : Maison de la Culture d’Amiens – Centre européen de création et de production, Châteauvallon – Scène nationale, Les Scènes du Jura – Scène nationale. Avec le soutien de La Vignette – Scène conventionnée de Montpellier, Abéïcité de Corbigny, Le Bois de l’Aune – Aix-en-Provence (en cours).