théâtre / Création au Festival d'Avignon

Il pourra toujours dire que c’est pour l’amour du prophète

Gurshad Shaheman
  • Résidence de création en juin / juillet 2018

extraits de la note d’intention :

” Nour est comédien. Nowara était enfant star de la télé irakienne du temps où elle était encore un garçon. Quand elle avait 17 ans, Yasmine a gagné un concours de mannequinat organisé par l’agence Elite à Agadir. Mais l’agence a refusé de l’engager quand elle a découvert que Yasmine était transsexuelle. Puis il y a Elliott, Lawrence, Hamida et les autres. Ils ont pour point commun d’être issus de Moyen-Orient ou du Maghreb et d’avoir quitté leur pays non pas à cause d’une guerre ou d’un conflit armé – ce ne sont là que les circonstances aggravantes – mais pour pouvoir enfin s’affirmer, exprimer leurs idées et leurs émotions et vivre au plein jour leurs identités sexuelles ou intellectuelles.

 

J’ai passé un mois et demi à Athènes et à Beyrouth. J’ai rencontré une vingtaine de témoins. J’ai enregistré sur dictaphone ce qu’ils ont bien voulu me raconter de leurs vies, de leurs traversées, de leurs aspirations et de leurs amours. Puis j’ai transcrit ces entretiens. Commençait alors pour moi le véritable travail d’écriture. Puis, une fois les récits individuels établis, il s’agissait pour moi de les tisser ensemble, d’en faire un oratorio. La pièce se divise en trois actes. Le premier rassemble les récits d’enfances et de jeunesses où pour la première fois se forment les interrogations intimes sur les identités ethniques, religieuses, sociales ou sexuelles. Le deuxième acte balaye les raisons des départs et les événements fondateurs à l’origine de chaque exil. L’acte trois retrace les traversées, toutes singulières et étonnantes. Enfin, un court épilogue vient ouvrir sur l’avenir et rétablir ce fait souvent oublié que l’exil n’est qu’un état passager car chacun finit par s’établir quelque part. ”

 

Gurshad Shaheman : parcours

Artiste associé au CDN de Normandie-Rouen depuis 2017, Gurshad Shaheman a été formé à l’Ecole Régionale d’Acteur de Cannes (ERAC). En tant qu’acteur, assistant à la mise en scène ou encore traducteur du persan, il a notamment collaboré avec Thierry Bédard, Reza Baraheni, Thomas Gonzalez ou Gilberte Tsaï.  Soutenu par le festival Les Rencontres à l’échelle depuis 2012, il écrit et interprète ses performances dont les trois premières regroupées sous le titre Pourama Pourama. Ce triptyque a été cité dans les Inrocks parmi les 5 meilleurs spectacles de 2015. Il est également membre actif des cabarets Bas Nylons dirigés par Jean Biche à Bruxelles et produit ses propres soirées sous le label Cabaret Dégenré. Lauréat en 2017 de la Villa Médicis Hors les Murs – Institut français, il est également accompagné par Le Phénix, scène nationale Valencienne dans le cadre du Campus du Pôle Européen de la Création. Il joue dans AK47, adaptation d’un roman d’Oliver Rohe, dirigé par Perrine Maurin avec qui il collabore régulièrement en tant qu’acteur et dramaturge, ainsi que dans Andromaque mis en scène par Damien Chardonnet-Darmaillacq. 

En tournée

Festival d’Avignon / CRÉATION : 11-16 juillet 2018
Le Phénix – Scène Nationale de Valenciennes : 10-11 novembre 2018
Les Rencontres à l’échelle (Marseille) : 13-14 novembre 2018
CDN de Rouen-Normandie : 4-5 décembre 2018

  • production déléguée :
  • Festival Les Rencontres à l’échelle / Les Bancs Publics
  • coproduction (en cours) :
  • Centre Dramatique National de Normandie-Rouen
  • Pôle Arts de la Scène – Friche la Belle de Mai
  • Festival d'Avignon
  • Le Phénix - Scène Nationale de Valenciennes
  • CCAM - Scène Nationale de Vandœuvre-lès-Nancy
  • Festival Passages et Théâtre de Liège dans le cadre du réseau Bérénice soutenu par le programme Interreg V Grande Région
  • École Régionale d’Acteurs de Cannes et Marseille
  • soutiens : Villa Médicis Hors les Murs - Institut français
  • La Chambre d’eau (Le Favril)
  • remerciements :  Joe et Helem Lebanon (Beyrouth), Marina Galanou et la Greek Transgender Support Association (Athènes)