photographie

Le petit pays, le grand pays

Bruno Boudjelal
  • du 8 nov au 1er déc 2014

Marseille a toujours inspiré à Bruno Boudjelal le sentiment d’une troublante proximité, d’un chez-soi retrouvé. Une sensation prégnante que le photographe s’est aujourd’hui décidé à explorer, au travers d’un projet aussi personnel que participatif. Cet été, il a rencontré des marseillais d’origine algérienne, vivant depuis plus ou moins longtemps dans la cité phocéenne. Auprès d’eux, il a collecté des photographies d’Algérie, des clichés qui circulent entre le « petit pays » – celui que reconstituent les émigrés au sein de leur terre d’accueil – et le « grand pays » – celui qu’ils ont quitté mais auquel ils restent intimement liés. Une matière vernaculaire que Bruno Boudjelal entend sortir des albums de famille pour l’offrir à tous les regards, sur un mur de Noailles : un mur qui « nous »  regarde. Pour une réflexion à ciel ouvert sur les questions d’identité, sur les individus qui, comme lui, se construisent des deux côtés de la Méditerranée. Un regard sur eux et par eux.