théâtre danse

Sosie(s)

Julie Kretzschmar
  • samedi 10 décembre 2016
  • 15h et 18h

« Étrangère malgré la même enfance passée sur le même sol. Étrangère malgré la familiarité des paysages imprimés dans les souvenirs. L’errance convient aux gens qui ont des racines, elle devient libre voyage, sans but ni horizon contraignant, l’errance est perdition pour ceux qui ne savent pas où revenir. J’ai erré dans Marseille mais quand j’ai voulu faire demi-tour, il n’y avait plus de chemin. Repartir est délicat quand revenir n’est plus possible. »
Jean-Luc Raharimanana

Danse rituelle, le Debaa rythme les fêtes et les cérémonies comoriennes, ici à Marseille et dans l’océan Indien. Depuis cette danse, ce sont les va-et-vient entre le je et le nous, entre le singulier et le collectif qui traversent cette restitution publique au sortir d’une année d’ateliers réguliers avec une dizaine de femmes issues de la communauté comorienne.


+ RENCONTRE / DEBAT à 19h en entrée libre

Comment la création contemporaine éprouve l’interculturalité ?

Avec Elena Bertuzzi, chorégraphe, choréologue et spécialiste de l’ethnologie de la danse, Moïse Touré et Julie Kretzschmar, metteurs en scène.
Animée par Samia Chabani, déléguée générale de l’association Ancrages.


  • Avec le soutien de la DRJSCS/DRAC PACA (dispositif Identités, Parcours & Mémoire), de la Fondation Abbé Pierre, du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône (dispositif 13 en partage) et de la Friche la Belle de Mai.
  • Accueil studio : La Liseuse / Georges Appaix et Cie L’Entreprise